Assemblée générale Qualimat Sud-Est : maintenir les volumes

L’Assemblée générale de Qualimat Sud-Est s’est tenue à Saint-Rémy, en Saône et Loire, le 17 juin dernier. Malgré une belle année 2015, les challenges qui attendent le GIE sont nombreux.

Vincent Bergeret, secrétaire de Qualimat Sud-Est, pendant l'assemblée générale.

Vincent Bergeret, secrétaire de Qualimat Sud-Est, pendant l’assemblée générale.

« Au 31 décembre 2015, nous avons totalisé 6 240 782 tonnes débarquées depuis le début des opérations en 1988, le M/V « Koray » étant le 322e navire Qualimat Sud-Est », précise le rapport du Conseil d’administration à l’assemblée générale ordinaire du 17 juin. Créé en 1988, le groupement d’intérêt économique (GIE) Qualimat Sud-Est regroupe, depuis l’origine, les acteurs des filières d’alimentation animale du Grand Sud-Est, avec deux objectifs : assurer la régularité de l’approvisionnement en tourteaux de soja standard et tracé et en tourteaux de tournesol Hipro débarqués sur le port de Sète, et contrôler la qualité des produits importés.

Montée du tournesol

L’un des faits marquants de l’année 2015 est la montée en puissance du tournesol Hipro, comme l’indique le rapport d’activité du GIE à propos des tonnages débarqués : « Vingt-quatre navires sont venus en 2015 à Sète, contre 25 en 2014 et 19 en 2013. Ils ont débarqué 254 624 tonnes, toutes qualités confondues. Cela représente une baisse de -0,05 % par rapport à l’année précédente. ». Si les tonnages de soja débarqués affichent une légère baisse en 2015 par rapport à l’année précédente (-5,54 % pour le soja dit standard avec 155 565 tonnes et -9,17 % pour le soja premium avec 30 945 tonnes), 68 114 tonnes de tournesol Hipro ont été débarquées en 2015, soit une progression de +21,69 %. « Il y a trois ans, les importateurs m’avaient demandé de faire le tour des adhérents à propos des besoins en tournesol, et seulement cinq à six d’entre eux étaient intéressés contre 80 % aujourd’hui », commente Vincent Bergeret, secrétaire de Qualimat Sud-Est. Cette montée du tournesol se retrouve dans les prises d’ordre des adhérents, comme le souligne le rapport présenté : « Globalement, les prises d’ordres des adhérents ont augmenté de 19 429 tonnes entre 2014 et 2015, cela est dû à la hausse du standard de 1 311 tonnes, du tracé de 501 tonnes, ainsi que l’augmentation importante du tournesol Hipro qui progresse de 17 617 tonnes. » « De nombreux pays, comme le Pakistan ou l’Arabie saoudite, s’intéressent au tournesol pour des raisons variées mais il n’y a pas d’inquiétudes à avoir en termes d’approvisionnement », commente Yvon Pennors, directeur général de Bunge qui précise que la nouvelle usine de Nikolaev en Ukraine sort depuis l’année dernière 1 000 tonnes de tourteaux par jour. « Concernant plus particulièrement le groupement, les incorporations de tourteaux de colza et de tournesol, ainsi que le tournesol Hipro continuent de peser, chaque année, de plus en plus sur les importations de tourteaux de soja, note le rapport d’activité qui ajoute à propos de l’approvisionnement du GIE. Le groupement n’a pas manqué de marchandises en 2015 en soja standard et en soja tracé, les approvisionnements ont été réguliers et suffisants, aussi bien à Sète qu’à Chalon. En tournesol Hipro, le quatrième trimestre a été perturbé par le retard d’un navire qui est tombé en panne moteur, ce qui a provoqué une rupture de marchandises sur Sète, de fin octobre à début novembre. Globalement, les dépannages sur d’autres ports sont en net recul en 2015, ce qui prouve que globalement l’approvisionnement du port de Sète a été très bon en 2015. »

Au niveau du contrôle qualité, l’année 2015 s’est traduite par un nombre d’analyses en légère hausse, avec l’augmentation des navires de tournesol Hipro et aucun problème majeur n’a été déploré. Cette assemblée générale a par ailleurs été l’occasion pour Loïc Marchand, responsable technique nutrition d’Atrial et administrateur du GIE Qualimat Sud-Est, de présenter une synthèse sur les résultats 2015 d’ Oqualim.

(…)

P. Caldier

Retrouvez l’intégralité de l’article dans la RAA 698 – juillet-août 2016

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.