Pour les 20 ans de sa « tour blanche », usine de traitement thermique de l’aliment à destination des volailles reproductrices et stades sensibles en porcs, la coopérative Garun-Paysanne a décidé de lui offrir une seconde jeunesse.

La coopérative bretonne Garun Paysanne tenait son assemblée générale le 28 novembre 2014, présentant une activité en légère baisse mais diversifiée.

Garun-Paysanne, née de la fusion des deux coopératives en 2009, garde sa spécificité de fabricant d’aliment entièrement spécialisée « amont éleveur ». Revendiquant une démarche qualité « de bout en bout », la coopérative abrite une tour blanche fabriquant

La Coopérative Garun-Paysanne a tenu sa première assemblée générale, le 1er décembre 2010, après la fusion de la Coopérative du Garun (35) et de la Coopérative La Paysanne (22) en décembre 2009. Cette « nouvelle » coopérative, basée

Les structures du Garun (35) et de La Paysanne d’Erquy (22) ont fusionné fin 2009 pour ne former qu’une seule et même entité : la Coopérative Garun-Paysanne. Une manière de se préparer à affronter l’avenir

La fusion du Garun et de la Paysanne (voir la RAA n° 632 page 26) a été votée à l’unanimité des adhérents présents ou représentés, indique un communiqué du 23 décembre. La présidence de la nouvelle

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.