Stratégie : Evonik se positionne sur le marché asiatique

Afin de répondre à la forte demande en DL-Méthionine, Evonik Nutrition & Care a renforcé en 2014 son positionnement mondial en démarrant à Singapour une nouvelle usine de MetAmino permettant ainsi au Groupe Evonik d’être présent directement sur le marché asiatique.

Evonik Nutrition & Care GmbH, filiale du groupe chimique allemand Evonik Industries AG, propose par le biais de sa division Animal Nutrition toute la gamme des acides aminés de synthèse (MetAmino/DL-Méthionine, Biolys/L-Lysine sulfate, ThreAmino/L-Thréonine et TrypAmino/L-Tryptophane). L’offre produit est également complétée par des services techniques permettant une meilleure utilisation de ces additifs dans les usines d’aliments.

Mathieu Lepoudere, responsable technique France pour Evonik Nutrition & Care, précise : « Aujourd’hui les acides aminés sont plus que jamais indispensables en formulation au vu des contraintes nutritionnelles et environnementales. C’est pourquoi Evonik accompagne la croissance des marchés en investissant dans de nouveaux outils de production. En parallèle, Evonik continue d’élargir sa gamme de produits et de supports techniques pour répondre aux exigences de nouveaux marchés comme l’aquaculture »

Depuis novembre 2014 et après deux ans de construction, Evonik produit de la DL-méthionine, sous sa marque MetAmino, dans une nouvelle usine à Singapour. (Copyright : Evonik)

Depuis novembre 2014 et après deux ans de construction, Evonik produit de la DL-méthionine, sous sa marque MetAmino, dans une nouvelle usine à Singapour. (Copyright : Evonik)

Les acides aminés, pour une approche plus économique et écologique

Jocelyn de Bélizal, directeur des ventes France pour Evonik Nutrition & Care, également présent lors de l’entrevue, expose une vision de notre alimentation dans nos sociétés actuelles : « Il est important de se poser les bonnes questions sur le rapport que les Hommes ont aujourd’hui avec la consommation de viande. Il est différent selon les pays et les cultures, mais globalement les consommateurs veulent une viande de qualité et répondant à des critères liés au développement durable. C’est pourquoi l’alimentation animale, filière en amont de l’élevage, se doit de répondre à ces exigences en adoptant des cahiers des charges de plus en plus précis sur les matières premières et additifs utilisés. » Cependant dans les pays matures où les productions animales sont très développées, comme en Europe de l’Ouest, la tendance est à une consommation de viande de meilleure qualité mais aussi plus soucieuse du bien-être animal et de l’environnement, alors que dans les pays émergents, l’accès à une alimentation carnée régulière et suffisante en quantité reste encore très dépendant du niveau de vie. De là découle le débat sur l’utilisation croissante des ressources naturelles dont font partie les protéines végétales, pour l’alimentation animale : « Le recours aux acides aminés de synthèse dans les formules permet de diminuer la concentration en protéines des aliments et d’utiliser moins de matières premières riches en protéines tel que le tourteau de soja. Ainsi des milliers d’hectares de culture sont épargnés, ce qui contribue à la réduction d’émission de CO» précise M. de Bélizal. Nous pouvons fabriquer tous les acides aminés possibles en essayant de se rapprocher de la protéine idéale selon l’espèce. De plus afin d’élargir nos compétences et surtout d’accompagner nos clients dans leur métier, nous développons en permanence de nouveaux services et supports techniques. »

Les outils proposés par Evonik englobent des services permettant la meilleure utilisation possible de leurs acides aminés en usine : « Ce sont des additifs coûteux qui demandent de la précision dans leur utilisation en formulation et en usine. Nous apportons ainsi des solutions pour réaliser un dosage précis de nos produits et pour s’assurer de la bonne homogénéité du mélange lors de la fabrication des aliments. Nous pouvons en profiter pour souligner que, comparée à la forme liquide, la forme poudre de la méthionine que nous commercialisons garantit une facilité d’utilisation avec moins de souci d’hétérogénéité et de maintenance, et des valeurs nutritionnelles précises, car 100 g de produit apportent 100 g de méthionine. » En plus des aspects techniques et process, Evonik met à disposition son laboratoire, situé en Allemagne, pour tous les aspects analytiques (analyses chimiques et Nir). Les matières premières de leurs clients peuvent être analysées afin d’optimiser au mieux les niveaux de supplémentation en acides aminés dans les formules. Le concept du « bon produit à la bonne dose » permet d’éviter les surcoûts et d’optimiser les performances zootechniques des animaux.

(…)

Caroline Morice

Retrouvez l’intégralité de l’article dans la RAA 691 – novembre 2015

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.