Pancosma : des technologies au service des minéraux organiques

Après avoir développé des arômes et des édulcorants, le suisse Pancosma oriente ses activités, depuis 2006, sur les minéraux organiques à base de glycine. Rencontre au Space avec Ewenn Helary, chef de marché, basé au siège suisse de l’entreprise, et Philippe Jacqueroud, responsable de Pancosma France.

Philippe Jacqueroud, responsable Pancosma France (à gauche) et Ewenn Helary, chef de marché Pancosma, en visite au Space sur le stand de la Revue de l'alimentation animale.

Philippe Jacqueroud, responsable Pancosma France (à gauche) et Ewenn Helary, chef de marché Pancosma, en visite au Space sur le stand de la Revue de l’alimentation animale.

L’année 2014 est marquée par deux événements importants pour Pancosma : d’une part, la validation de brevets majeurs qui protègent à la fois la forme chimique et la technologie des glycinates, et d’autre part la mise au point d’une nouvelle technologie, toujours brevetée, pour produire des blends d’oligo-éléments organiques de haute qualité.

Au printemps 2014, l’Office européen des brevets a officiellement validé la fin de la période d’opposition pour l’un des brevets du groupe Pancosma sur les chélates de glycine. Cette période a en effet expiré sans aucune réclamation de tiers. Le brevet, n° 1453843, est intitulé « Oligo-élément en poudre, procédé et dispositif pour sa fabrication » et couvre la production de complexe organométallique soluble dans l’eau à partir de glycine et de métal. De fait, il couvre la production d’une structure chimique spécifique de glycinates. Ce brevet complète un précédent (n° 2161075) accordé à Pancosma, intitulé « Procédé et dispositif pour la fabrication de complexes organométalliques en poudre », qui protège la technologie de fabrication spécifique utilisée pour produire les glycinates. En outre, ces brevets ont également été délivrés dans plusieurs autres pays du monde. « Ces inventions sont essentielles pour Pancosma. Elles nous ont donné la capacité de créer un nouveau segment sur le marché, avec des glycinates basés sur une structure et une technologie uniques avec les B-Traxim 2C, a déclaré Daniel Kofel, P-DG de Pancosma. Ils consolident notre position de pionnier sur ce segment. Nous avons l’intention d’utiliser ces brevets et notre propriété intellectuelle pour défendre notre leadership dans ce domaine. »

Une offre flexible

Plus récemment, début 2014, Pancosma a déployé une nouvelle technologie pour créer des prémélanges de minéraux organiques. Celle-ci repose en partie sur les bases technologiques développées précédemment pour créer la gamme B-Traxim 2C (Fe, Cu, Zn, Mn). La granulation par lit d’air fluidisée permet de produire des prémélanges de haute qualité, dans lesquels chaque microparticule de produit contient, dans les mêmes proportions, les différents B-Traxim 2C, dans les pourcentages souhaités par le formulateur. Ainsi, avec le même patrimoine que les B-Traxim 2C (en termes de technologie, recherche, traçabilité, efficacité zootechnique), Pancosma peut proposer une nouvelle gamme de prémélanges de minéraux organiques, avec « un degré d’homogénéité et des propriétés physiques inégalées ». Les produits développés avec cette nouvelle technologie sont stables, libres d’écoulement, totalement solubles et contiennent 100 % d’ingrédients actifs. Ceci les rend à la fois économique et pratique pour les nutritionnistes. De plus, ce type de produit peut faciliter la gestion des stocks avec un produit tout en un. La forme granulée et sans poussière est plus sûre et aussi plus agréable à travailler pour les opérateurs. « Ce nouveau procédé permet de fournir aux clients de Pancosma des solutions à la fois plus pratiques et plus compétitives que les alternatives du marché, avec l’efficacité prouvée des B-Traxim 2C, reposant sur de nombreux essais et publications, mais aussi une dispersion optimale dans l’aliment », précise Ewenn Helary qui ajoute que le premier produit de cette gamme, B-Traxim Pro4 (Zn, Mn, Cu, Co), destiné aux ruminants, est déjà un succès commercial avec un déploiement effectif en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Asie et bien sûr en Europe. Enfin, cette technologie a fait l’objet d’un brevet, ce qui garantit l’exclusivité et le caractère innovant de ce nouveau procédé.

« Nos clients sont des minéraliers ou des firmes-services qui recherchent à la fois des produits stables et fiables », continue Ewenn Helary qui précise que l’offre de Pancosma s’adresse aussi bien aux ruminants qu’aux espèces hors-sol. « Le ruminant tire historiquement le marché en France », ajoute Philippe Jacqueroud qui décrit l’offre de Pancosma comme des « produits premiums répondant à des problématiques de pointe ».

(…)

P. Caldier

Retrouvez l’intégralité de l’article dans la RAA 682 décembre 2014

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.