Assemblée générale Tecaliman : envisager les futures années avec sérénité

Une nouvelle année positive a été présentée lors de la dernière assemblée générale de l’association Tecaliman. De quoi motiver une équipe toujours plus experte en matière de technologie et de développer et d’innover vers des services adaptés à la filière.

L’association Tecaliman a reçu l’ensemble de ses adhérents lors de sa dernière assemblée générale, début juin à Nantes. Le président, Yves Brochard, a annoncé dès l’introduction que « l’année 2016 s’est révélée excellente au-delà des prévisions tant au niveau technique que financier ». Le bilan de cette année 2016-2017 permet de rappeler les grands dossiers sur lesquels à travailler l’ensemble de l’équipe.

De gauche à droite au premier rang : Pascal Le Paih (Avril), François Guinotte (Calcialiment, secrétaire de Tecaliman), Denis Termignon (Agrial, 1er vice président de Tecaliman), Yves Brochard (retraité, président de Tecaliman) et Jean-François Labarre (CCPA, 2nd Vice président de Tecaliman). De gauche à droite au second rang : Franck Montagnon (Cooperl Arc Atlantique), Fréderic Mauny (Sud-Ouest Aliment, trésorier de Tecaliman), Louis Ravé (Groupe Techna).

De gauche à droite au premier rang : Pascal Le Paih (Avril), François Guinotte (Calcialiment, secrétaire de Tecaliman), Denis Termignon (Agrial, 1er vice président de Tecaliman), Yves Brochard (retraité, président de Tecaliman) et Jean-François Labarre (CCPA, 2nd Vice président de Tecaliman).
De gauche à droite au second rang : Franck Montagnon (Cooperl Arc Atlantique), Fréderic Mauny (Sud-Ouest Aliment, trésorier de Tecaliman), Louis Ravé (Groupe Techna).

Sécurité

La gestion du risque de contamination par les salmonelles des matières premières d’importation a marqué l’année 2016. Tecaliman a accompagné la filière dans la rédaction du Recueil des pratiques professionnelles des mesures de gestion et de maîtrise du risque salmonelles en alimentation animale. « À noter que nous avons accepté de transmettre à l’Anses, l’ensemble de nos travaux réalisés sur ce sujet depuis plus de vingt ans, pour leur usage interne, précise le président. D’ailleurs, nous allons continuer de travailler sur ce sujet avec l’agence, dans le cadre de la mise en place de leur protocole Khiral basé sur l’évaluation de l’efficacité de décontamination de produits chimiques. »

Tecaliman est également intervenu auprès de Qualimat Transport sur les aspects de gestion de transferts inter-lots dans les camions de livraison susceptibles de transporter des matières premières. L’association a également participé à la lecture critique du projet de Bref FDM (programme européen basé sur les meilleures technologies disponibles en agroalimentaire, c’est-à-dire les activités de fabrication de produits destinés à l’alimentation humaine et animale qui peuvent avoir lieu dans des installations européennes) avec comme principal enjeu la réduction des poussières dans l’environnement.

Les chefs de projet Tecaliman ont pu suivre également des dossiers tels que la rédaction d’un guide de mise en application de la nouvelle directive Seveso 3 (relative aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses) et, dans le cadre du rapprochement des référentiels Oqualim et Ovocom, l’apport d’éléments techniques relatifs aux tests d’homogénéité et de transferts inter-lots.

« Nous suivrons également l’arrivée, cette année, du dossier national de révision de la rubrique ICPE n° 2260*, avec la volonté de créer un nouveau régime d’enregistrement. Tecaliman sera aux côtés des syndicats pour apporter l’appui technique nécessaire. » Les adhérents ont d’ailleurs demandé la mise en place d’un groupe de travail pour avancer sur ce projet afin de créer des moments de rencontre entre équipementiers et syndicats.

Enfin, le conseil d’administration a annoncé qu’il avait décidé de participer au financement de l’étude préalable sur le projet d’élaboration de plateforme expérimentale partagée impliquant l’Inra, les syndicats, les adhérents, l’association bretonne Nutrinoë, etc.

(…)

C. Morice

Retrouvez l’intégralité de l’article dans la RAA 709 – Septembre 2017

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.