Le laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort fête ses 115 ans

Le Laboratoire de santé animale de Maisons-Alfort a été créé en 1901, sur le campus de l’école nationale vétérinaire d’Alfort à la demande du ministre de l’Agriculture de l’époque, Jean Dupuy, afin de combattre les risques sanitaires majeurs touchant l’élevage français (bovins, ovins, caprins, équins, volailles), en particulier la fièvre aphteuse. Ce fut l’un des premiers laboratoires au monde spécialisé dans l’étude des maladies infectieuses animales. Aujourd’hui, 118 agents y travaillent et le laboratoire exerce 23 mandats de référence nationaux, européens et internationaux en santé animale : il est référent sur la tuberculose bovine, la fièvre aphteuse et les maladies vésiculo-aphteuses. Il travaille en liens étroits avec la plupart des laboratoires de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Le laboratoire est à présent engagé dans trois défis : poursuivre la modernisation de son infrastructure, répondre aux défis sanitaires animaux et humains liés aux nouvelles pathologies infectieuses invasives (nouveaux variants de virus de la fièvre catarrhale ovine, maladies vectorisées par les tiques, etc.), aux ré-émergences et intégrer pleinement, dans la chaine de diagnostic-surveillance-maîtrise, les nouvelles technologies qui révolutionnent actuellement l’approche de la santé.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.