Inra/Itavi – Une filière avicole en difficulté

La filière avicole, dont la production a reculé de 20 % depuis dix ans, devrait au mieux stabiliser son activité d’ici à 2025. C’est le pronostic implicite qu’établissent l’Inra et l’Itavi (1) dans un rapport commun. Rappelons qu’en France, 40 % des aliments composés sont destinés à la volaille.

Mis en place au début 2008, le groupe de travail Prospective avicole 2025 a présenté son rapport, le 16 octobre à la presse, avant de le détailler à l’occasion d’un colloque, le 20 octobre à Tours. Ce document de 88 pages commence par un état des lieux d’une filière (qui totalise 70 000 emplois directs) et esquisse quatre scénarios d’évolution, dont un seul laisse attendre une légère reprise de la production. D’abord le constat, plutôt inquiétant. La France a produit 1,86 million de tonnes équivalent carcasse (Mtec) de viande de volaille en 2008 (contre 2,33 Mtec en 1998), et 14,3 milliards d’oeufs (près de 16 milliards en 1999). Des chiffres qui traduisent une baisse globale d’activité de 20 % en volaille de chair, et qui atteint 40 % en dinde. Explication avancée : un «en prix par rapport à plusieurs concurrents mondiaux voire européens. Et pourtant, les marges moyennes dégagées ne permettraient même pas de rémunérer convenablement les éleveurs et les investissements, ce qui débouche sur un «renouvellement des hommes et des outils car il y a un problème de confiance dans l’aviculture Jean Champagne, directeur adjoint de l’Itavi….

Benoît Contour

Edition de novembre 2008 -N°631-la Revue de l’alimentation animale

(1) Inra : Institut national de la recherche agronomique ; Itavi : Institut technique de l’aviculture.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.