Ecotaxe suspendue : les syndicats sont satisfaits mais restent mobilisés

Jean-Marc Ayrault a annoncé, mardi 29 octobre, la suspension de la mise en œuvre de l’écotaxe.

Cette décision intervient à l’issue d’une réunion à Matignon le matin même avec les élus bretons, le préfet de région Patrick Strzoda et les ministres de l’agriculture Stéphane Le Foll, des transports, Fréderic Cuvillier, et de l’agroalimentaire, Guillaume Garot. « Suspension n’est pas suppression », prévient le premier ministre, qui justifie ce nouveau report (le 3e) par la nécessité d’un nouveau temps de dialogue au niveau national et régional. « Ce dialogue aura pour objectif d’améliorer les dispositions propre à la filière agricole et agroalimentaire, mais aussi celles relatives aux régions les plus périphériques et bien entendu, la Bretagne », précise-t-il.

Le Snia accueille « avec un profond soulagement la décision de Jean-Marc Ayrault de suspendre l’écotaxe pour une durée indéterminée, sur l’ensemble du territoire ». Le syndicat Coop de France salue quant à lui cette décision mais « reste mobilisé ». Il rappelle que sa position consiste à :

« – Démontrer que les objectifs initiaux de cette taxe pour le report multimodal ne sont pas réalistes,

– Mettre en évidence que les modalités techniques de collecte sont sources de nombreux effets pervers,

– Réaffirmer que l’ajournement du dispositif est indispensable au vu de la santé économique des filières agricoles et agroalimentaires Françaises. »

 Nutrinoë, représentant les entreprises de nutrition animale bretonnes, considère que cette suspension marque  « un premier pas pour la construction d’un pacte d’avenir partagé par les acteurs économiques bretons et les pouvoirs publics dans l’intérêt de l’emploi en Bretagne ».

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.