Déforestation : le moratoire sur le soja amazonien reste en vigueur

Dans un communiqué commun, la Fédération européenne des fabricants d’aliments composés (Fefac) et la Fédération européenne de l’industrie des huiles, des graines et fruits oléagineux (Fediol), saluent la prolongation du moratoire sur le soja jusqu’à ce qu’il ne soit plus nécessaire. « Une mesure qui a déjà prouvé son efficacité », souligne Henri Rieux, président de la Fediol. Cet accord, établi en 2006 (initialement pour deux ans), vise à mettre un terme à la déforestation à grande échelle liée aux plantations de soja (en partie destinées à l’alimentation animale) dans l’Amazonie brésilienne. Il garantit ainsi la mise sur le marché de soja durable et respectueux des réglementations locales. « Le zéro déforestation ne peut être atteint que grâce à des actions régionales, prenant en compte toutes les activités agricoles (comme l’élevage ou encore la production de coton et de maïs) et en encourageant de tels développements », assurent les deux fédérations. Afin de favoriser ces pratiques, la Fefac a publié, l’an dernier, une liste de recommandations, à destination de l’ensemble des acteurs de l’alimentation animale, concernant l’approvisionnement en soja responsable

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.