Déchets : l’exclusion des aliments pour animaux validée

Le Parlement européen a adopté, le 14 mars, le rapport de Simona Bonafè sur les amendements relatifs à la directive-cadre sur les déchets, dans le cadre du paquet économie circulaire. La Fefac (Fédération européenne des industriels de l’alimentation animale), l’EFFPA (Association européenne des transformateurs de denrées alimentaires pour l’alimentation du bétail), Coceral (Association européenne du commerce des céréales, du riz, des aliments pour animaux, des oléagineux, de l’huile d’olive, des huiles et graisses) et la PFP (Association européenne des industriels du traitement des aliments) se félicitent, dans un communiqué, que le Parlement européen ait maintenu les matières premières mises sur le marché pour l’alimentation animale en dehors du champ d’application de la directive-cadre sur les déchets, tel que proposé par la Commission européenne. « Cela confirme que ces matières premières sont soumises à la législation sur les aliments pour animaux et aux contrôles officiels des aliments pour animaux. » Le rapporteur, Simona Bonafè, souligne que « réemploi, recyclage et valorisation deviennent les mots-clés pour la construction d’un nouveau modèle favorisant la durabilité, l’innovation et la compétitivité, dans lequel le déchet serait vu comme une ressource, et non plus comme un problème ».

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.