Limagrain Ingredients : Les atouts de la cuisson sous pression

Aux Pays-Bas, Limagrain Ingredients transforme des céréales pour l’alimentation des veaux, porcelets, chevaux et animaux de compagnie grâce à un procédé unique et breveté qui leur confère des nombreuses propriétés, fonctionnelles et nutritionnelles.

Le long du canal qui traverse Weert, petite ville du sud-est des Pays-Bas, se dresse l’usine Limagrain Ingredients. Il s’agit du seul site de production de cette filiale du groupe coopératif agricole français Limagrain (lire encadré p.23) installé au-delà des frontières nationales. Il est entré dans son giron en 2018 (lire encadré p.24). D’un moulin érigé en 1906, l’usine s’étend aujourd’hui sur 35 000 m2 et six étages, compte 75 opérateurs sur cinq lignes de production et trois lignes d’ensachage, pour une capacité de production annuelle d’environ 150 000 tonnes de produits finis. Ces derniers « sont à 80 % destinés à l’alimentation animale », souligne Willy Derks, responsable R&D. « Fabricants d’aliments, de spécialités, firmes-services… Nous approvisionnons les leaders du marché en France et en Europe et nos produits sont livrés dans le monde entier », ajoute Gilbert Peters, en charge des affaires commerciales en France.

Le cœur de l’activité du site repose sur un procédé unique et breveté de transformation des grains, créé en 1978 et baptisé Presco « pour pressure cooking, cuisson sous pression ». Au sein de l’usine, il se détache par la couleur bleue des équipements dédiés. Il s’agit de « la combinaison parfaite de la pression et de la vapeur sur un temps très court ». Les grains entrent dans un tunnel d’expansion de 40 m de long et sont soufflés à 320 degrés, en moins de 20 secondes. « Ce traitement thermique est 100 % naturel : nous avons la volonté de proposer des ingrédients les moins transformés possible », appuie Willy Derks, rappelant le leitmotiv de Limagrain Ingredient, qui est de « révéler le potentiel naturel des grains et des céréales ». Aucun des processus de fabrication de Limagrain Ingredients ne nécessite de traitement chimique.

Pour chaque céréale, le procédé peut être réglé individuellement « pour obtenir le traitement optimal ». Il agit principalement sur l’amidon présent dans les grains. « Il le rend plus digestible, grâce à sa gélatinisation, tout en préservant les qualités gustatives et nutritionnelles des grains. La structure interne devient poreuse, rendant les nutriments (vitamines, minéraux, fibres) plus disponibles pour les animaux. Il en résulte par exemple moins de troubles intestinaux ou de diarrhées », explique Qianqian Jiang, nutritionniste. Ce process apporte aussi aux grains « une forme originale et un goût unique, tout en fournissant de l’énergie hautement digestible et des fibres fermentescibles ».

95 000 t de grains puffés

Il assure aussi une expansion uniforme des grains, de même qu’ « une grande homogénéité d’un lot à l’autre pour une qualité constante des produits et une durée de conservation améliorée ». Ainsi soufflés, ou « puffés », les grains peuvent être utilisés tels quels ou en flocons, en granulés de différentes densités (l’usine dispose de deux presses d’un rendement de 5 à 10 t/h) ou encore concassés ou moulus « pour faciliter et optimiser leur transport. » Le vrac représente 80 % des livraisons au départ de Weert.

S’appuyant sur une gamme étendue de matières premières : blé, maïs, sorgho, orge, seigle, riz, épeautre, millet, quinoa, « à 95 % en provenance des Pays-Bas et d’Allemagne », les ingrédients Presco s’adressent principalement à l’alimentation animale. « Nous produisons annuellement 90 000 t de Presco pour le feed et 5 000 t pour le food ». L’offre de Limagrain Ingredients est destinée aux jeunes animaux d’élevage (porcelets, veaux), aux animaux de compagnie, aux chevaux ainsi qu’à la pêche de loisir. « Nous structurons notre offre et allons de plus en plus vers ces marchés très techniques, de niche, souligne Christian Lienesch, responsable commercial alimentation animale et petfood, annonçant : jusqu’à présent nous n’avions pas d’offre en bio. Ce sera bientôt chose faite, nous lançons cette année Presco organic, pour répondre à la demande qui est en forte croissance. »

Pour les animaux de compagnie, les céréales puffées Presco sont utilisées dans différents aliments : muesli, pellets, friandises, croquettes co-extrudées, etc. « Leur forme, leur arôme et leur goût améliorent considérablement l’appétence du produit, explique Willy Derks. Il ajoute que le rachat du site de Weert par Limagrain Ingredients a ouvert la porte de ce marché et créé des opportunités, notamment en France où le secteur du petfood est en croissance. C’est un axe fort de développement. » Pour les chevaux, l’intérêt réside plutôt dans l’apport d’énergie à base d’amidon, à diffusion lente pendant une longue période après sa consommation. « Cet effet contribue aux performances optimales du cheval. » L’amidon précuit des ingrédients Presco, utilisés en mash ou pellets, est également plus facile à digérer pour le cheval. De plus, il apporte « des propriétés de mastication intéressantes » (…)

Willy Derks, responsable R&D, Qianqian Jiang, nutritionniste, Christian Lienesch, responsable commercial feed et Gilbert Peters, en charge des affaires commerciales en France.

 

Ermeline Mouraud 

Retrouver l’intégralité de l’article dans notre numéro 755.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.