Philippe Mauguin, président directeur général de l’Inra, et Pierre Weill, coprésident de l’association Bleu-Blanc-Coeur et fondateur de la société Valorex, ont signé, le 8 novembre, une convention cadre qui vise à organiser leurs collaborations dans les

Valorex livre les résultats de six années de recherche portant sur les protéagineux et leur utilisation pérenne dans les filières d’alimentation animale. Avec pour double objectif de rendre à la France (et à l’Europe ?) l’autonomie protéique perdue et mettre

[caption id="attachment_19732" align="alignright" width="300"] Un champ de lupins jaunes en Sologne.(Crédit photo : Solène Haquette)[/caption] Les premières rencontres franco-russes sur le lupin ont eu lieu en juillet dans le Loir-et-Cher et en Bretagne. Deux journées de

Fin novembre, Valorex et l’UMR Oniris-Inra ont présenté les résultats de la première étude épidémiologique mondiale réalisée pour la nutrition animale. La méthodologie et l’analyse des résultats ont été expliquées par les deux équipes. Depuis 1993,

Dix entreprises bretonnes de la nutrition animale ont ouvert leurs portes au grand public, samedi 4 juin, à l’initiative de l’association des fabricants d’aliments bretons, Nutrinoë. La veille, le groupe Valorex, dont le cœur de métier

Le 4 septembre dernier, Valorex a réuni la presse, sur son site de Combourtillé, afin d’annoncer son nouveau déploiement national. En effet, le groupe va passer de 3 à 6 usines de production de thermo-extrusion. Historiquement

Le lin fait partie des plantes oléo-protéagineuses dont Valorex souhaite encourager la culture. Valorex, spécialiste en thermo-extrusion de graines oléo-protéagineuses pour l’alimentation animale, annonce qu’elle entame un travail de sensibilisation auprès des lycées agricoles de

Valorex, dont le siège se situe à Combourtillé, en Ille-et-Vilaine, a rappelé lors d’une rencontre presse son investissement dans la filière végétale avec des prix garantis.

Valorex, qui s’est spécialisée depuis 1992 dans la thermo-extrusion des graines oléagineuses, organisait les 5 et 6 avril derniers ses troisièmes journées de la recherche, sur le thème « L’agriculture à vocation santé et environnement, le champ

Pierre Weill, président de Valorex, a du bleu dans les yeux. Non qu’il soit particulièrement fan de foot (qui sait !) mais parce que, depuis quinze ans, il a pour le lin les yeux de Chimène. Pierre

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.