Nutriciab investit 3,5 millions d’euros dans son site de production de mash Aliment Bétail Limousin ABL situé dans la Creuse. De quoi redonner du souffle à cette unité qui produit 50 000 tonnes par an et rayonne

L'entreprise Aurouze, acteur historique des aliments biologiques dans le sud de la France, se rapproche de RAGT Plateau Central.

Dans la grande famille de l’alimentation animale, les fabricants d’aliments mash gagnent en reconnaissance. Coop de France Nutrition Animale et le Snia ont enquêté sur les acteurs de cette filière, plus vraiment marginale. L’objectif ? Mieux

Le mash séduit toujours plus de clients, en particulier parmi les éleveurs de bovins. Cet aliment non granulé, constitué d’un mélange de matières premières visuellement identifiables, s’affirme comme une catégorie d’aliment composé à part entière.

Le Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (Snia) et Coop de France Nutrition Animale ont constitué une commission spécialisée sur le mash. Elle est notamment chargée de définir cette catégorie de produits qui correspond,

Cherizet est la plus petite commune du département de Saône-et-Loire. Elle compte 24 âmes la nuit… mais deux fois plus dans la journée grâce à l’unique entreprise locale : l’usine d’aliments Lagrost, créée et gérée par

Dans la région Centre-Auvergne, les opérations de rapprochement se sont multipliées ces dernières années pour donner naissance à des opérateurs de grande taille, aux multiples visages et aux ramifications très étendues. Au pied du plateau

Démarrée en 2000, l'usine de Charolles Aliment a été l'une des premières usines françaises dédiées uniquement à la production de mash, principalement pour ruminants. Philippe Saudin, directeur général de Teol, dont Charolles est la filiale

Né du rapprochement des unités de fabrication d'aliments de la Coop de Broons (Côtes d'Armor) et de la Cecab (Morbihan), Aliouest a une capacité totale de production de 650 000 t par an pour 5 000 éleveurs en

L’AFZ (Association française de zootechnie) a consacré, le 12 janvier dernier, une journée de réflexion autour de la thématique : « La baisse de consommation de viande dans les pays industrialisés : tendances culturelles, raisons économiques, préoccupations de santé

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.