Revue de Presse

La faim dans le monde

Le hors-série d’Alternatives économiques concernant l’économie en 2010 constate que l’agriculture actuelle ne pourra pas nourrir la population mondiale sans dégrader l’environnement : « Une autre agriculture, respectueuse des écosystèmes et capable d’en maximiser les ressources sans les détruire, est à inventer d’urgence ». Pour cela, il ne faut pas compter sur les OGM puisque « la mise au point de variétés nutritionnellement enrichies ou résistantes au manque d’eau, par exemple, reste un axe marginal de la stratégie des multinationales comme Monsanto ».

Enjeux les Échos – janvier se demande également si 9 milliards de terriens pourront être nourris en 2050. Dans ses derniers comptes rendus de 2009, L’académie d’agriculture de France estime, quant à elle, que l’extension des surfaces cultivées comme l’accroissement des rendements ne seront pas toujours possibles pour nourrir les hommes de ce siècle. Ainsi faudra-t-il produire moins de viande et d’agrocarburants, pronostique l’Académie…

Retrouvez l’intégralité de l’article dans La Revue de l’Alimentation Animale – Mars 2010 – N° 634

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.