La passion de la moto : Patrick Grange en road trip

Patrick Grange et la moto, c’est l’histoire d’une passion survenue sur le tard. En 2002, à 52 ans, l’actuel chargé de développement d’Ijinus repasse son code, enchaîne les leçons de « plateau » et passe son permis moto, le tout en trois mois. Depuis lors, P. Grange part tous les ans à la découverte du monde en moto et vient de prendre la présidence d’une association prônant la sécurité, l’information et l’éducation des motards.

2005, États-Unis. Patrick Grange petit-déjeune au Bagdad Café avant de repartir en Harley…

À l’aube de la retraite, certains rêvent de tranquillité. D’autres, comme P. Grange, fourmillent de projets… « Cela peut paraître étrange d’attendre la retraite pour monter sa société, mais c’est pourtant ce que je compte faire ! Je fêterai mes 60 années en septembre, et avec elles la création de ma société de conseils en développement commercial, afin de transmettre savoir et expérience », explique le futur retraité.

Ceux qui le connaissent ne s’étonnent pas de le voir concrétiser un tel projet sur le tard. Cet hyper-actif dans le travail l’est aussi dans la vie privée : en témoigne sa passion pour la moto !

« Tout est parti d’un défi que des amis motards m’ont lancé en 2001 : passer le permis moto. Avec eux, je fais partie depuis presque 20 ans du « Club 41 » de Saint-Brieuc, ouverts aux hommes de plus de 40 ans et qui est basé sur les valeurs d’humanisme, d’amitié et de tolérance (1). Il ne s’agit absolument pas d’un club de motards, mais le hasard a fait que sur 30 membres actuels, 24 sont des motards ! Challenger, j’ai voulu relever le défi. Après avoir repassé le code, j’ai pris mon premier cours de plateau mi décembre 2001… et mi-février 2002 j’avais mon permis ! Deux semaines plus tard, j’achetais ma moto, une BMW R 1 150 RT, sur laquelle je roule toujours. »

« Voyage voyage… »

« Trois mois à peine après avoir obtenu mon permis, ma femme et moi avons accompagné quelques amis du Club 41 pour un road trip en moto de 15 jours en Corse. Depuis, nous partons avec eux une quinzaine de jours par an : en 2003 et 2004 dans le sud de la France, en 2005 aux États-Unis. Cette année-là, nous avions loué des Harley Davidson pour traverser entre autres l’Arizona, le Nevada et la Californie par la mythique Route 66, un vrai régal ! »

En 2006, direction cette fois la Suisse, l’Autriche et l’Allemagne pour un périple de 12 jours au départ de Saint-Brieuc. Trois ans plus tard, le groupe choisit de partir en Irlande, dans le Connemara. « Sur 10 jours de road trip, nous en avons passé 6 sous la pluie, avec parfois des rafales de vent à 100 km… c’est ça aussi la moto ! Dans ces cas-là, il faut être concentré au maximum pour ne pas risquer la chute. Dans ces conditions, on apprécie d’autant plus la saveur de la Guinness en arrivant à bon port ! », plaisante-t-il.

Pour cette année, la destination est déjà toute trouvée : « nous partons 15 jours en Espagne au mois de mai. » Et la petite troupe n’est pas prête de s’arrêter en si bon chemin : les programmes des années prochaines sont déjà prévus : Écosse, Wyoming…

En dehors des périodes de vacances, P. Grange profite des week-ends de « randomoto » organisés par le Club 41 : virée en forêt de Brocéliande (2005), autour du Lac de Guelédan (2006), le Tro Breizh (2007), le tour du Cotentin (2008), la Brière jusqu’à Noirmoutier par le passage du Goix (2009)… En 2010, la ballade a eu lieu fin avril dans le Pays des Abers.

Sécurité et information

Se sentant très concerné par la sécurité des motards, P. Grange a fondé et pris la présidence, en août dernier, de la Casim 22, filiale départementale de la Casim France (2) (Chaîne d’amitié pour la sécurité et l’information des motards). « J’ai découvert la Casim France par le biais de l’association des motards du Gouessant à laquelle j’appartenais » – P. Grange travaillait au Gouessant avant de prendre ses fonctions de chargé de développement chez Ijinus en 2007, NdlR.

Entièrement pilotée par des motards bénévoles, l’objectif de la Casim 22 est de sauver des vies par la formation et l’éducation des motards. À terme, l’association proposera des stages abordant les thèmes suivants : maniabilité, freinage, contre-braquage, conduite en groupe, secourisme, mécanique, orientation… Mais, pour le moment, la Casim 22 forme des moniteurs qui encadreront les stagiaires à partir d’octobre 2010. Avis aux amateurs !

Par Nancy Mallet,

La Revue de l’Alimentation Animale – Mai 2010 – N° 636

(1) Plus d’infos sur www.club- 41francais.asso.fr/ (2) Les portes ouvertes de la Casim 22 auront lieu le 13 juin à Saint-Brieuc. Plus d’infos sur http://casim22.fr/

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.