Groupe Glon : les 23 usines Sanders certifiées selon le guide de bonnes pratiques

Les 23 usines Sanders ont obtenu, fin 2009, la certification selon le Guide de bonnes pratiques de la fabrication d’aliments composés pour animaux. Le Groupe Glon y voit « un gage de sécurité sanitaire maximale ».

Les 23 usines Sanders détenues par le Groupe Glon en France sont toutes certifiées désormais selon le guide Snia-Syncopac (aujourd’hui Coop de France Nutrition Animale). Elles totalisent ainsi un tiers des 70 entreprises certifiées (sur un total d’environ 300 usines d’aliment en France), précise un communiqué diffusé le 4 février. Ce guide, officiellement reconnu et validé par l’administration (1) depuis septembre 2008, « a pour objectif de maîtriser tous les risques liés à un ensemble de processus nécessaires à la fabrication des aliments, en vue de répondre aux attentes des consommateurs en matière de sécurité sanitaire des denrées alimentaires. » Ce faisant, ce guide « complète la réglementation en vigueur et fixe des exigences et des recommandations pour une parfaite maîtrise des processus nécessaires au bon fonctionnement de l’entreprise, dans trois domaines :

– la fabrication des aliments, depuis la formulation et la mise en fabrication, les achats et approvisionnements, jusqu’au conditionnement, le chargement/ livraison et y compris le recyclage de produits qualitativement utilisables.

– les fonctions transversales de l’entreprise, c’est-à-dire l’ordonnancement, les ressources humaines, la métrologie, la maintenance, le nettoyage/sanitation, la validation des processus, la maîtrise des fournisseurs, la maîtrise des documents et enregistrements, la maîtrise des systèmes et données informatiques, les contrôles analytiques intrants et aliments pour animaux, la veille réglementaire, normative et technologique et l’identification.

– les processus de management. Le guide prévoit la politique qualité et sécurité des aliments pour animaux, la planification et les investissements, la non-conformité et les réclamations des clients, les audits et les actions préventives et correctives. »

Retrouvez l’intégralité de l’article dans La Revue de l’Alimentation Animale – Mars 2010 – N° 634

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.