Vincent Gerfault, directeur général de MG2Mix, et Olivier Maignan, directeur d’exploitation.

Gestion : MG2Mix cultive son indépendance

Basée à Châteaubourg, en Ille-et-Vilaine, MG2Mix revendique une belle dynamique, avec une croissance à deux chiffres générée principalement par une activité grandissante à l’export. Son succès repose également sur une gestion des ressources humaines constructive. Tour d’horizon avec deux de ses cadres dirigeants, Vincent Gerfault et Olivier Maignan.

La firme-services brétilienne affiche une progression à deux chiffres « sur des marchés très concentrés et dont le développement se réalise majoritairement à l’export », présente Vincent Gerfault, le responsable de la société. MG2Mix a ainsi réalisé 62 % de chiffre d’affaires à l’étranger en 2016. « Nous avons pénétré huit nouveaux pays rien qu’en 2016, indique encore le directeur, qui ajoute : Nous sommes leaders du marché en Algérie avec plus de 30 % des parts du marché et enregistrons une forte présence dans le Moyen-Orient et en Afrique. Nous mettons actuellement en œuvre de gros moyens pour renforcer notre présence en Asie. »

Vincent Gerfault, directeur général de MG2Mix, et Olivier Maignan, directeur d’exploitation.

Vincent Gerfault, directeur général de MG2Mix, et Olivier Maignan, directeur d’exploitation.

MG2Mix doit une grande partie de son dynamisme à l’implication de ses salariés, qu’il s’agisse des cadres dirigeants (actionnaires depuis l’ouverture du capital décidée en 2006 par les fondateurs sur le départ, Maurice Gétain et Gérard Maignan), de l’équipe commerciale sur le terrain, de l’équipe administrative ou des opérateurs de l’usine. Concernant ces derniers, « toutes les personnes amenées à manipuler les produits sont responsabilisées et impliquées dans les spécificités qu’elles ont à traiter, commente Olivier Maignan, directeur d’exploitation. Réaliser une fiche de non-conformité est quelque chose de normal, en cas de différence entre le poids réel et théorique par exemple (cas de figure où la machine bloque). C’est essentiel de faire remonter l’information et chacun en a bien conscience ».

L’équipe technique et commerciale, composée de 11 personnes (bientôt 14), se veut quant à elle « 100 % scientifique ». « Il y a peu de turn-over dans notre entreprise, d’autant qu’en R&D, nous faisons souvent appel à des stagiaires que nous formons en partant de leur spécialisation dans une espèce. »

« La qualité de l’essentiel »

Le crédo affiché par la firme-services consiste à privilégier « la qualité de l’essentiel », ce qui repose en grande partie sur le contrôle des matières premières et le choix des fournisseurs : « Étant certifiés Fami-QS, nos fournisseurs sont obligatoirement Fami-QS ou GMP », souligne Vincent Gerfault. Les matières premières (environ 250 références) font l’objet d’un contrôle strict (respect de la charte Qualimat, intransigeance par rapport à la qualité et l’aspect, etc.). Les éléments à risque tels que les oligo-éléments sont quant à eux mis systématiquement en quarantaine pendant quatre ou cinq jours, le temps de réaliser une analyse. « Le lot n’est libéré qu’après réception des résultats et validation du service qualité. »

Les éléments à risque tels que les oligo-éléments sont systématiquement placés en quarantaine le temps de réaliser les analyses nécessaires.

Les éléments à risque tels que les oligo-éléments sont systématiquement placés en quarantaine le temps de réaliser les analyses nécessaires.

Par ailleurs, travailler des produits comme les vitamines comprend un certain nombre d’exigences strictes. « Nous avons réalisé d’importants progrès en ce qui concerne la conservation, et nous sommes capables de garder les propriétés des vitamines jusqu’à 24 mois. Pour être réalistes, nous affichons une totale conformité jusqu’à 18 mois pour certains produits. C’est une problématique importante à l’export, où il est fréquent que le produit soit stocké pendant une année », appuie le directeur.

Production à la carte et réactivité

MG2Mix revendique un savoir-faire maîtrisé et préfère sous-traiter à des prestataires extérieurs ce qu’elle ne maîtrise pas (laboratoire, vétérinaire, transport, marketing, etc.). « Cela nous permet de rester concentrés sur notre métier, c’est-à-dire la fabrication de prémélanges mais aussi le conseil en nutrition, part essentielle de notre activité. » Le contrôle qualité extérieur est « un gage d’indépendance en plus », ajoute le directeur.

La société part toujours des commandes des clients afin d’optimiser au maximum les quantités au regard des demandes spécifiques. Elle met un point d’honneur à soigner le conditionnement, avec des fermetures thermocollantes et des jeux de couleurs développés pour l’étiquetage (afin de compenser les problèmes d’illettrisme notamment). « Notre organisation nous permet de réaliser beaucoup de commandes à la carte et d’être réactifs. » Bien que produisant uniquement sur commande, MG2Mix a néanmoins renforcé ses capacités de stockage en créant un troisième bâtiment en 2012. La petite équipe s’étoffant également, les bureaux ont doublé de surface en 2014 pour accueillir les nouveaux arrivants. La société annonce sans les révéler d’autres projets d’extension en préparation.

(…)

S. Le Blé

Retrouvez l’intégralité de l’article dans la RAA 707 – Juin 2017

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.