Bio : de nouvelles règles en alimentation animale

Le règlement d’exécution UE n° 505/2012 modifiant les règles d’alimentation des animaux biologiques incluses au règlement (CE) 889-2008 est paru le 15 juin 2012 au journal officiel de l’Union Européenne.

Concernant les aliments provenant de l’exploitation même ou d’autres sources, le pourcentage d’aliments produits sur l’exploitation est passé de 50 % à 60 % chez les herbivores. Dans le cas des porcs et des volailles, un minimum de 20 % des aliments est dorénavant exigé dans le cadre de l’autonomie alimentaire des exploitations. La contractualisation reste possible pour les exploitations ne pouvant pas atteindre les niveaux requis. Concernant l’utilisation de certains produits et substances dans les aliments pour animaux, les épices, herbes aromatiques et mélasses d’origine conventionnelle peuvent être utilisées dans l’alimentation des animaux biologiques en cas d’indisponibilité sur le marché bio, à condition qu’elles soient produites sans solvants chimiques et que leur utilisation soit limitée à 1 % de la ration alimentaire d’une espèce.

Par ailleurs, l’introduction d’aliments conventionnels pour les porcs et les volailles a été reconduite à hauteur de 5 % de la matière sèche des ingrédients d’origine agricole pour les années civiles 2012, 2013 et 2014. La composition de ces 5 % est limitée aux aliments riches en protéines déficitaires actuellement sur le marché. Le pourcentage maximal autorisé d’aliments non biologiques dans la ration journalière a été supprimé (25 %).

Les aliments pour animaux (hormis les animaux de compagnie) peuvent désormais afficher une dénomination bio ainsi que le logo bio UE seulement si la totalité des ingrédients d’origine végétale et animale sont issus du mode de production biologique et si au moins 95 % de la matière sèche totale du produit est biologique.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.