Amérique du Sud : Ariztia cuisine le poulet à la sauce franco-chilienne

Au Chili, l’agriculture et l’agroalimentaire sont des filières totalement intégrées, détenues par quelques familles richement pourvues en capitaux. La dynastie franco-chilienne Ariztía règne sur la volaille, en numéro deux du marché. L’entreprise est accompagnée dans son développement depuis une douzaine d’années par la firme-services française Idena.

La filière agricole et alimentaire emploie 754 000 personnes au Chili, soit 12% de la population active. Le secteur représentait 10,2% du PIB en 2006, ce qui constitutait la 4e ressource du pays avec plus de 11 milliards de dollars, dont 5 milliards de produits agroalimentaires transformés

L’« autopista del sol », l’autoroute du soleil, laisse Santiago du Chili et file vers le sud-ouest en direction du port de San Antonio. À peine quittée la mégapole capitale, la route s’éloigne de la Cordillère des Andes et laisse place à un paysage agricole vallonné. À une petite heure de route, à mi-chemin de la côte Pacifique, se trouve la petite ville de Melipilla. Insignifiante petite bourgade éloignée des circuits touristiques, elle abrite le siège d’un des fleurons de l’industrie agroalimentaire chilienne : Ariztía. Numéro deux du poulet au Chili, Ariztía détient plus d’un tiers du marché national, derrière le leader Super Pollo qui s’en accapare les quasi deux tiers restants.

… Retrouvez-nous dans La Revue de l’Alimentation Animale – Décembre 2009 – N° 632

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.