Un plan d’action autour du soja responsable brésilien

Les partenaires de la chaîne de valeur du soja, l’Aprosoja (Association de producteurs de soja du Mato Grosso), l’Abiove (Association de producteurs brésiliens d’huiles végétales), la Fediol (Fédération européenne de producteurs de farines de protéine et huiles végétales) ainsi que la Fefac (Fédération européenne des fabricants d’aliments composés) et l’IDH (Initiative pour le commerce durable) ont signé un protocole d’entente, le 19 janvier dernier, pour soutenir la production responsable de soja au Brésil et son acceptation sur le marché européen (en 2015, l’Union européenne a importé 5,8 millions de tonnes de soja et 8,4 millions de tonnes de farine de soja du Brésil).

C’est la première fois qu’une relation de travail directe et formelle est établie entre les producteurs de soja brésiliens et les principaux acheteurs européens, partageant une vision et un plan d’action communs. « Cet accord représente une étape importante pour les producteurs de soja et l’industrie afin d’apporter une contribution directe aux objectifs ambitieux du gouvernement brésilien de stopper la déforestation illégale et réduire la déforestation liée à l’agriculture de 90 % à 95 % dans le Cerrado (savane brésilienne) d’ici 2030 », se félicite Lucian Peppenelenbos, directeur du programme IDH Soy.

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.