Un manifeste pour un plan protéine « volontariste et ambitieux »

Réunies le 25 janvier dernier à Paris pour évoquer l’avenir des plantes riches en protéines, la Fop (Fédération des Producteurs d’Oléoprotéagineux), l’AGPL (Association Générale des Producteurs de Lin) et Coop de France déshydratation ont incité les députés et sénateurs à promouvoir « un véritable plan protéines volontariste et ambitieux au niveau français et européen ». Au travers d’un manifeste ils ont présenté les mesures préconisées pour « d’une part, assurer la pérennité de leurs productions et de leurs filières et, d’autre part, remédier au fort déficit en protéines végétales de l’Union européenne ». Ces propositions évoquent notamment la nécessité d’une politique agricole « résolue », allouant un budget spécifique dédié, et soutenant la recherche et l’innovation. Les associations encouragent également une politique qui conforte « des stratégies de filières et des démarches Interprofessionnelles ».

À l’issue de cette rencontre, Gérard Tubery, président de la Fop, a notamment annoncé « de prochaines initiatives politiques afin de prolonger la dynamique enclenchée au travers, par exemple, de la création d’une amicale des parlementaires amis des plantes riches en protéines ».

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.