Sécurité alimentaire : un accord d’inter-opérabilité temporaire

Plusieurs gestionnaires de référentiels de sécurité alimentaire en Europe (AIC, GMP+ International, Ovocom et QS) ont signé un Memorandum of Understanding (MoU), accord d’inter-opérabilité temporaire avec Oqualim afin de « travailler à une pleine reconnaissance mutuelle avec chacun ». Cet accord est valable depuis le 1er janvier 2018. Le premier résultat de cette collaboration est une reconnaissance mutuelle temporaire qui couvrira les activités de fabrication, distribution et mise sur le marché d’aliments composés et de prémélanges. Elle s’appliquera aux entreprises certifiées avec la mention « respect de l’intégralité de l’annexe 1 pour les achats de produits et de services ».

Cette reconnaissance mutuelle temporaire est valide pour une période de transition de deux ans durant laquelle toutes les parties impliquées travailleront à une pleine reconnaissance. L’extension de la reconnaissance mutuelle au champ de certification de la distribution et du négoce de matières premières et d’additifs par les entreprises certifiées Oqualim pour les champs déjà reconnus sera la première étape de ce travail commun avec pour objectif d’obtenir un résultat pour la fin du premier trimestre 2018.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.