Premier bilan protéique européen

La Commission européenne a publié pour la première fois, le 10 avril, un bilan protéique de l’UE 2015/2016. Il s’agit d’un aperçu de la production, de la consommation et du commerce de toutes les sources de protéines utilisées pour la production d’aliments pour animaux dans l’Union européenne. À côté de matériaux riches en protéines tels que la farine de soja, de colza et les légumineuses, le bilan comprend des sources à faible teneur en protéines comme les céréales. La Coceral, Copa-Cogeca, Fediol et la Fefac ont salué cette publication dans un communiqué, indiquant « apprécier les efforts de la commission pour développer un outil spécialisé et indépendant pour surveiller l’équilibre de la demande et de la disponibilité des protéagineux dans l’UE, ce qui contribuera à la transparence du marché et aidera les opérateurs à mieux comprendre l’évolution du marché. Cela permettra des discussions éclairées et une évaluation des changements potentiels du secteur agricole et la Politique agricole commune, mais également des utilisations non agricoles comme les biocarburants, les politiques phytosanitaires, commerciales et antidumping qui pourraient affecter la disponibilité des sources de protéines pour le bétail. L’accès sécurisé et prévisible à un approvisionnement stratégique en protéines pour répondre à la demande et nourrir les animaux de ferme est crucial pour la compétitivité et la résilience du secteur de l’alimentation et de l’élevage dans l’UE. » La Commission a indiqué qu’un deuxième bilan protéique sera publié après l’été.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.