logo_nutrinoe_rvb

Nutrinoë s’oppose à un possible retour de l’écotaxe

logo_nutrinoe_rvbLes entreprises bretonnes de nutrition animale s’inquiètent, dans un communiqué, de « la renaissance de l’écotaxe qui affecterait la compétitivité des filières agricoles régionales et donc des milliers d’emplois », dans un contexte économique agricole d’ores et déjà difficile. « La ministre Elisabeth Born semble annoncer la mise en place rapide d’une taxe poids lourds, sur l’ensemble des véhicules pour financer les infrastructures logistiques. Les adhérents de Nutrinoë, premiers utilisateurs du fret ferroviaire en Bretagne pour l’approvisionnement en matières premières de leurs usines, s’inquiètent des grèves en cours aux conséquences potentiellement désastreuses pour l’alimentation des animaux. » Nutrinoë affirme donc son opposition « à toute taxe sur le transport routier qui n’aurait comme conséquence que la destruction d’emplois et la perte de compétitivité sans résultat sur l’efficacité du transport ferroviaire et sans report modal possible pour approvisionner les élevages ».

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.