ADM a déjà investi en France l’an passé, en rachetant Chamtor, spécialiste de la production d’amidon et de glucose, au groupe Vivescia.
Crédit : ADM

Neovia : sous pavillon américain d’ici fin 2018

Neovia, acteur mondial de référence en nutrition et santé animales, devrait bientôt changer de main. Le géant américain des matières premières et du négoce agricole Archer Daniels Midland (ADM) est entré en négociation exclusive pour racheter cette filiale du groupe InVivo. La transaction est estimée à 1,53 milliard d’euros.

ADM a déjà investi en France l’an passé, en rachetant Chamtor, spécialiste de la production d’amidon et de glucose, au groupe Vivescia. Crédit : ADM

ADM a déjà investi en France l’an passé, en rachetant Chamtor, spécialiste de la production d’amidon et de glucose, au groupe Vivescia.
Crédit : ADM

InVivo franchit une nouvelle étape de son plan stratégique : le premier groupe agricole coopératif français vient de conclure un accord de négociation exclusive avec Archer Daniels Midland Company (ADM), pour le projet de cession de ses parts (67,5 %) dans Neovia, sa filiale nutrition et santé animales. Cette dernière compte 8 200 employés et réalise 1,7 milliard de chiffre d’affaires, dont 390 millions d’euros en Europe de l’Ouest. « ADM a fait une offre ferme pour l’acquisition de 100 % de Neovia, valorisant la société à 1,535 milliard d’euros », indique InVivo dans un communiqué. La transaction, dont la clôture est attendue pour la fin de l’année, concerne également les parts minoritaires détenues par Eurazeo, Unigrains, Future French Champions et IDIA Capital Investissement. Elle est soumise à la réalisation de conditions suspensives et l’obtention des autorisations règlementaires nécessaires.

« Le rachat de Neovia, entreprise d’envergure mondiale, marquerait un investissement majeur en France et une étape décisive de la transformation de notre branche nutrition animale », souligne Juan Luciano, P-DG d’ADM. Neovia est numéro un en France et en Espagne sur les prémix (marques Wisium et Upscience), qui représentent 28 % de son activité, numéro un en France (chevaux) ainsi qu’au Mexique et au Brésil (bétail et chevaux) pour les aliments complets, qui portent sur 35 % du chiffre d’affaires. Le petfood représente 17 % des ventes, ce qui place Neovia numéro un au Brésil, en Équateur et au Vietnam (marques Bernaoua, Ocialis et Epicore). L’aquaculture (marques Minipo Ganador, Fulltrust, naturalis et Equilibrio) couvre 11 % du chiffre d’affaires et les additifs et ingrédients 7 %.

Agriculture, vin et retail

Créé en 1902, Archer Daniels Midlands est un des géants de l’agribusiness, spécialiste de la transformation du soja, du coton, du tournesol, du colza, du maïs et du lin. Basé à Chicago, il est présent dans 170 pays, compte 31 000 salariés, 500 points de collectes de récoltes, 270 usines de production et 44 centres de recherche, pour un chiffre d’affaires de 53,6 milliards d’euros. Le groupe possède de puissantes filiales dans les biocarburants, le transport (routier, fluvial, ferroviaire et maritime), l’assurance, le négoce et les produits financiers dérivés du négoce. « Chez ADM, l’agriculteur est à la base de tout et nous nous réjouissons d’approfondir nos relations avec le monde agricole français en réunissant les ressources, les technologies et l’expertise de nos deux entreprises. Cette opération s’inscrit dans notre vision stratégique, qui voit en Neovia un partenaire à long terme », se félicite Juan Luciano. Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo se réjouit aussi « qu’ADM s’engage à poursuivre les partenariats avec les coopératives françaises, en faisant bénéficier Neovia de ses technologies les plus récentes, ce qui profitera également à la Ferme France. »

Pour InVivo, cette opération représente l’opportunité de mobiliser ses efforts sur ses activités majeures : l’agriculture, le vin et le retail, « en leur donnant les moyens de croître et de créer de la valeur. Cette opération va nous permettre d’opérer une manœuvre de pivot sur nos métiers fondamentaux et d’accélérer notre transformation digitale, notamment pour nos activités de trading international et de centrale d’achats d’intrants, pour nos adhérents coopérateurs. En même temps, nous augmenterons les investissements dans nos filiales Bioline by InVivo, InVivo Retail, InVivo Wine et InVivo Food & Tech pour faire émerger de nouveaux champions français, présents en France et à l’international », déclare Thierry Blandinières. « Le groupe InVivo veut relever le défi de la transformation du monde agricole, en devenant une référence mondiale dans les solutions innovantes et numériques. Ainsi il participera à l’amélioration de la compétitivité, de la sécurité et de la qualité des productions, tout en préservant la planète », ajoute Philippe Mangin, président d’InVivo.

E. Mouraud

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.