Sécurité des aliments : l’Ifif et la FAO publient un nouveau guide

La Fédération internationale de l’industrie de l’alimentation animale (Ifif) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont publié, fin décembre, un nouveau manuel de bonnes pratiques pour le secteur de l’alimentation animale. Une version entièrement révisée et élargie, destinée à améliorer la sécurité des aliments et la qualité de leur production.

Le Manuel de bonnes pratiques pour le secteur de l’alimentation animale vise à fournir des informations complètes et des directives pratiques à toutes les parties prenantes, tout au long de la chaîne de valeur de l’alimentation animale, afin de se conformer aux exigences du Code d’usages pour une bonne alimentation animale du Codex Alimentarius. Il est destiné à guider les gestionnaires des usines, les industriels dans leur ensemble et les producteurs d’aliments à la ferme. « Il est également utile pour les autorités nationales compétentes, en particulier celles chargées de l’inspection et de la surveillance. Il peut aussi servir de base pour des programmes de formation et de guide pour la création d’associations nationales », indique Alexandra de Athayde, directrice exécutive de l’Ifif.

La première édition de ce manuel, mise au point par la Fédération internationale de l’industrie de l’alimentation animale (Ifif) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a été publiée en 2010. Il est depuis largement reconnu et utilisé dans de nombreux pays du monde. Une nouvelle version, entièrement révisée « en profondeur », mise à jour et élargie de nouvelles publications scientifiques, normes et définitions, vient d’être dévoilée. « C’est résultat de la longue et solide collaboration entre l’Ifif et la FAO et un outil important pour promouvoir la sécurité des aliments pour animaux, se félicite Daniel Bercovici, président de l’Ifif. Celle-ci est un élément clé dans la production durable de denrées alimentaires d’origine animale, une condition préalable à la sécurité alimentaire et à la santé humaine, ainsi qu’une nécessité pour la santé et le bien-être des animaux. »

Cinq sections élargies

Le nouveau manuel traite des développements récents dans la production d’aliments pour animaux et bénéficie des dernières avancées scientifiques et connaissances techniques. Il est divisé en cinq sections : les dangers pour la santé associés aux aliments pour animaux, les principes généraux et exigences, les bonnes pratiques de production, la fabrication à la ferme et l’utilisation d’aliments pour animaux et ingrédients, et les méthodes d’échantillonnage et d’analyse. « La section I est la plus fournie et celle qui a été la plus augmentée », indique Angela Pellegrino Missaglia, consultante pour la FAO. Elle comporte notamment des informations détaillées sur les risques biologiques, chimiques et physiques. Une partie est consacrée à la résistance aux antimicrobiens. « Dans la section II, dédiée aux principes généraux et exigences, nous abordons les ingrédients, l’étiquetage, la traçabilité, la tenue de registres, les conditions spéciales applicables aux situations d’urgence, l’inspection et le contrôle, etc. »

Les bonnes pratiques de fabrication et la méthode HACCP (système d’analyse des risques et de maîtrise des points critiques) sont traitées en détail dans la section III, « avec des cas d’applications plus pratiques et de nouvelles références. Des figures et des schémas ont été introduits. » Dans la section IV, « les pratiques agricoles ont été complètement révisées et les informations approfondies, avec des articles scientifiques, de nouvelles références, des tableaux pratiques et des schémas ». Dans la section V, les références d’échantillonnage ont été mises à jour, de même que les informations pour l’analyse par des laboratoires internes, les méthodes et l’équipement ou encore les données sur l’incertitude des mesures. Angela Pellegrino Missaglia ajoute que « de nombreuses informations se trouvent également dans les annexes comme des textes du Codex Alimentarius, des publications pertinentes de la FAO, des codes d’usages nationaux ».

L’Ifif et la FAO espèrent que ce nouveau manuel « répondra aux attentes d’un secteur en constante évolution et continuera d’être un outil essentiel pour aider les producteurs à assumer leurs rôles et responsabilités, pour assurer une production alimentaire durable et nourrir une population mondiale croissante ».

E. Mouraud

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.