François Le Bris, responsable commercial, et Didier Guyard, directeur du site de production et responsable qualité, devant le nouveau robot de pesée automatique.

Fontarôme : « À chaque nouveau produit, un nouvel arôme »

Fontarôme, marque historique du secteur des arômes, a été acquise en 2017 par le groupe TechnicoFlor, créateur de solutions aromatiques pour la parfumerie. Sur son site de Saint-Ouen l’Aumône, elle confectionne des arômes, sous forme liquide, poudre et atomisée, pour l’industrie agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique mais aussi la nutrition animale, marché sur lequel elle souhaite redevenir une référence.

François Le Bris, responsable commercial, et Didier Guyard, directeur du site de production et responsable qualité, devant le nouveau robot de pesée automatique.

François Le Bris, responsable commercial, et Didier Guyard, directeur du site de production et responsable qualité, devant le nouveau robot de pesée automatique.

Fontarôme, marque française d’arômes pour tous les secteurs de l’industrie agroalimentaire, souhaite se repositionner sur le marché de la nutrition animale. Acquise auprès d’Elixens en 2017 par TechnicoFlor, elle conçoit, développe et produit l’ensemble de sa gamme d’arômes au sein de six ateliers de production et de trois laboratoires basés à Saint-Ouen l’Aumône (95), en région parisienne. La société y réalise un chiffre d’affaires de cinq millions d’euros grâce à la production d’arômes, sous forme liquide, poudre et atomisée, pour l’industrie agroalimentaire, l’industrie pharmaceutique et la nutrition animale. « En 2018, cette dernière représente une part non négligeable de notre activité, indique Didier Guyard, directeur du site de production et responsable qualité. L’objectif affiché est de continuer à redévelopper ce secteur. »

Fontarôme est ainsi devenue partenaire associé, il y a quelques mois, du Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (Snia) et adhérente de l’Association française des techniciens de l’alimentation et des productions animales (Aftaa). « Nous voulons nous développer en France, mais aussi attaquer le grand export, indique François Le Bris, responsable commercial. L’Inde, la Chine, l’Indonésie sont des marchés très prometteurs. » Avec cette acquisition, « notre ambition est d’être créatifs, novateurs et réactifs et de pouvoir livrer tous les pays d’Europe, d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Asie, ceux où nous sommes déjà présents en parfumerie avec TechnicoFlor », ajoute Patrice Rouan, directeur général du groupe.

La reprise de la marque s’est accompagnée de travaux : 1,5 million d’euros l’an passé, pour la remise à neuf des bureaux administratifs, des laboratoires et du site de production. L’acquisition d’un robot de pesée automatique complète ces investissements. « Il a été livré au mois de juillet et marque le début de l’automatisation de nos moyens de production », explique Didier Guyard. Contenant trois cents matières premières liquides différentes, les temps de mélanges, la précision et la fiabilité de l’échantillonnage sont optimisés. Quatre mille échantillons sont réalisés chaque année sur le site. « Aujourd’hui, il y a cinq jours de délai, l’objectif est de tomber à 48 heures, tout en supprimant le risque d’erreur humaine et en assurant une parfaite traçabilité et sécurité. »

Appétence et signature olfactive

En nutrition animale, les arômes de Fontarôme sont utilisés dans différents buts : augmenter l’appétence des préparations, stimuler l’appétit afin de réduire l’indice de consommation, augmenter les performances et accroître le gain moyen quotidien des animaux. Ils sont également utilisés afin d’uniformiser l’odeur et le goût des aliments lors de changement de formulation, pendant les phases de transition, ou pour masquer l’odeur de certaines matières premières. L’arôme sert aussi de différenciation, il crée une signature olfactive. « Les clients sont assez fidèles à leurs arômes. » La R&D a d’ailleurs un rôle prépondérant, car « à chaque nouveau produit, un nouvel arôme. Les clients aiment bien avoir leur propre signature aromatique, en food comme en feed. »

La palette de Fontarôme permet de répondre aux besoins des différentes espèces : bovins, ovins, porcs, volailles, chevaux, lapins, etc. « Les notes sucrées, herbacées et épicées concernent l’alimentation minérale et de spécialité. Les notes lactées et vanillées sont utilisées dans les aliments d’allaitement, les aliments de démarrage et croissance. Les notes fruitées sont pour les aliments de croissance, les aliments minéraux, liste Didier Guyard. Les chevaux plébiscitent la pomme, la carotte, le cacao, la menthe ; pour les porcs, ce sont la vanille, la framboise, la cerise ; pour les vaches, ce sont la banane, la noix de coco, la vanille ; pour les lapins, c’est le thym. » Ces arômes peuvent se présenter sous forme liquide ou poudre en fonction des applications. « Les poudres représentent 80 % des demandes. »

« Nous travaillons en toute transparence pour nos clients et fournisseurs, dans une volonté de confiance, constance, pérennité, qualité et conformité », indique Didier Guyard, directeur du site de production.

« Nous travaillons en toute transparence pour nos clients et fournisseurs, dans une volonté de confiance, constance, pérennité, qualité et conformité », indique Didier Guyard, directeur du site de production.

25 000 formules

Au total, Fontarôme compte plus de 25 000 formules dans sa bibliothèque et travaille avec près de 800 matières premières différentes. Une formule peut compter jusqu’à 200 matières premières. La qualité des matières premières et des produits est « scrupuleusement surveillée » par des laboratoires internes et externes accrédités et « notre management de la qualité est activement impliqué dans les processus R&D, contrôle qualité et production ». Fontarôme dispose de toutes les certifications (GMP+B2, Iso 9001 V2015 et FSSC 22000) et agréments vétérinaires que requièrent les industriels du secteur de la nutrition animale.

En « application rigoureuse » des règlementations concernant les substances utilisables en nutrition animale, Fontarôme conçoit et développe 70 % des nomenclatures à base de produits naturels : « Extraits, jus, huiles essentielles du monde entier » et 30 % d’autres d’origine maîtrisée. Fontarôme travaille également au développement d’une gamme bio. « Il y a beaucoup de savoir-faire en conception. Un bon arôme, c’est une bonne association entre les matières premières et ingrédients. En plus de la notion de goût, il y a également la notion de support, d’application et de sécurité alimentaire. » 

E. Mouraud

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de La Revue de l’Alimentation Animale.